L’Europe s’engage en région Centre-Val de Loire avec les FESI Union Européenne Région Centre-Val de Loire

L’Europe en région Centre-Val de Loire,
une chance pour tous.

Information

Le portail des aides sera ouvert en 2016

Accueil »

STAR ELITE : Système de traitement des eaux usées par filtres plantés bioaugmentés et intensifiés pour la réutilisation des eaux

L’entreprise Jean Voisin réinvente le traitement des eaux usées en développant l’épuration végétalisée, une solution de traitement de 4 à 8 fois moins énergivore que la solution intensive

Description du projet :

Ce projet s’inscrit dans un domaine de spécialisation : DPS – Ingénierie et métrologie environnementales pour les activités fortement consommatrices de ressources naturelles.

Il s’inscrit également dans le domaine d’activités stratégiques du pôle DREAM : traitements alternatifs des eaux et des sols (DAS 3) ; le pôle soutient fortement ce projet.

Il a été labellisé par le pôle de compétitivité VEGEPOLYS, car s’inscrivant dans la valorisation des propriétés des végétaux (propriétés de filtres) et l’utilisation de méthodes respectueuses de l’environnement pour doper leur croissance et leurs performances.

Le projet STAR ELITE vise à proposer une solution de phytoépuration optimisée et innovante dont les coûts d’investissement, d’exploitation et d’entretien seront nettement inférieurs à ceux des autres types de stations d’épuration utilisées par les cibles visées :

  • petites et moyennes collectivités jusqu’à 5000 Équivalent Habitant,
  • privés tels que les villages de vacances, les campings,
  • industriels et en premier lieu, les industries agro-alimentaires,
  • exploitations agricoles et en particulier, viticoles.

Deux types d’intensifications seront apportés : application d’une aération forcée dans la zone saturée en fond de filtres et application de la bio-augmentation aux roseaux afin de favoriser leur croissance.

Objectifs recherchés :

Dans un contexte de conception réglée, l’objectif est d’allier deux technologies connues que sont les filtres plantés de roseaux et l’aération pour rendre le système plus performant et compétitif. De plus, la bioaugmentation permettra d’améliorer les performances des systèmes ainsi que de limiter la période d’adaptation de la flore microbienne. Enfin, la possibilité de réutiliser les eaux usées traitées constituera un argument de vente supplémentaire.

Les innovations technologiques proposées dans le cadre de ce projet vont permettre d’augmenter la capacité visée pour traiter des charges jusqu’à 5000 EH.

Objectifs opérationnels du projet :

  • Démontrer l’impact positif d’une aération forcée intermittente,
  • Optimiser les temps d’aération forcée par la mise en place d’une régulation asservie à l’avancement des réactions de dégradation de l’azote,
  • Vérifier l’impact de la variation d’épaisseur de la couche saturée,
  • Évaluer et maîtriser les risques de colmatage du filtre,
  • Vérifier l’impact de la bio-augmentation sur les performances du traitement par la comparaison des performances épuratoires des filtres bio-augmentés à ceux qui ne le sont pas,
  • Confirmer la diminution de la période d’adaptation des roseaux grâce à la bio-augmentation en évaluant la croissance de développement des roseaux et en les comparant à des pilotes non bio-augmentés (taille de la végétation, biomasse végétale aérienne).

Résultats attendus :

1) Améliorer le traitement de l’azote (passer de 30 à 85 pour 100),

2) Accélérer la maturation du filtre (passer d’une durée de plus d’un an à une durée de moins de 6 mois),

3) Réduire l’emprise foncière (facteur 2 à 3),

4) Atteindre des performances permettant la réutilisation des eaux.

STAR ELITE vise à atteindre a minima les performances épuratoires de la filière intensive à boues activées en proposant une solution de traitement dont l’empreinte énergétique sera 4 à 8 fois inférieure à celle de la filière intensive (objectif à atteindre = 1-1,5kWh par Kg de DBO5 traité contre 4-8 kWh par Kg de DBO5 traité) et des coûts d’investissement et de fonctionnement annuels inférieurs.

J. VOISIN vise une augmentation de 10% des parts de marché pour la phytoépuration, soit 20 installations FPR « intensifiés » par an. Ce projet permettrait la création de 10 emplois à horizon 2022 et une augmentation de chiffre d’affaires de 6M€, soit 40% par rapport au CA prévisionnel de 2017.

Budget total : 288 307 €

Financement européen : 86 531,76 € (Feder)

Localisation : Beaumont la Ronce (37)

Les dernières actualités

Plus d'actualités
Sobriété énergétique dans les lycées : lancement du projet européen ENERGE
Lire la suite
Formation et diffusion de connaissances : Appel à projets FEADER 2020
Lire la suite
Qualité de l’air, Economie Circulaire, Culture et Patrimoine Culturel et Changement démographique
Lire la suite
Lire la suite