L’Europe s’engage en région Centre-Val de Loire avec les FESI Union Européenne Région Centre-Val de Loire

L’Europe en région Centre-Val de Loire,
une chance pour tous.

Information

Le portail des aides sera ouvert en 2016

Accueil »

ALOSA 2016-2017 – Suivi des aloses et estimation des densités des silures sur le bassin de la Loire

L’opération ALOSA 2016-2017, portée par l’Université François Rabelais de Tours, est une opération de suivi in situ des populations d’aloses qui vise à assurer un suivi spécifique de cette espèce au vu de la baisse des effectifs pour proposer des mesures de gestion adaptées sur le bassin de la Loire.

L’alose est un poisson migrateur amphihalin anadrome* présente sur le bassin de la Loire (*espèce aquatique qui vit habituellement en mer mais qui remonte les cours d’eau pour s’y reproduire et pondre ses œufs).

Pour la phase adulte des populations d’alose, une collecte des indications sur la population migrante (espèce, taille, poids, sexe, âge, calendrier de migration) sera réalisée en parcours libre d’obstacle.

Pour la phase juvénile des populations d’alose, l’objectif est d’acquérir des données sur la période de dévalaison en couplant le suivi d’échantillonnage par pêche avec un échantillonnage par ADN environnemental. Les caractéristiques biologiques et les habitats fréquentés lors de cette phase migratoire seront également étudiés.

Par ailleurs, des travaux récents sur le bassin de la Loire ont montré que le silure (Silurus glanis), poisson carnivore, réputé pour être opportuniste d’un point de vue alimentaire, consomme des cyprinidés mais également des poissons migrateurs dont les aloses (Boisneau, 2015). Cette consommation en période printanière confirme la grande plasticité et la grande opportunité alimentaire de cette espèce. Elle n’est pas sans poser question quant à l’impact de cette espèce sur la communauté de poissons migrateurs ligériens.

Une méthode d’estimation des densités de silure en milieu naturel, en l’absence d’obstacle, sera testée en conjuguant différentes techniques. Elle permettra de commencer à évaluer la pression de prédation exercée par cette espèce sur les espèces migratrices dont l’alose et le saumon.
Les moyens utilisés pour comptabiliser les poissons seront notamment la plongée subaquatique et le repérage des poissons par drone en période d’étiage. Un complément de prélèvement de pièces squelettiques sera réalisé afin de finaliser l’attribution de l’âge chez les silures de grande taille (>1.8m) pour obtenir des clefs âge-longueur.

 

 

 Budget total : 148 359,47 € HT

Financement européen : 74 179,73 € (POI du bassin de la Loire – FEDER)

Autres cofinancements : Agence de l’Eau Loire Bretagne (50% soit 74 179,73 €)

Porteurs : UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS TOURS

Période : du 1er février 2016 au 31 janvier 2018

Localisation : Région Centre – Tours

Plus d’informations : document sur « le suivi des aloses en Loire moyenne »

Les dernières actualités

Plus d'actualités
Service civique International : Appel à candidature !
Lire la suite
Lancement officiel du projet européen « UP STRAW » sur la construction paille en Europe
Lire la suite
Retour sur la matinée d’information LIFE du 1er juin 2017 à Orléans
Lire la suite
Café européen à Tours « La politique migratoire européenne : enjeux, défis et perspectives »
Lire la suite